SenTv

ARRESTATION DE GUY MARIUS ET CIE: YEWWI ASKAN WI COMPTE SAISIR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DANS LES MEILLEURS DÉLAIS.

featured 07 Feb 2024

Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi à la libération immédiate des citoyens arrêtés dans le cadre des activités de la Campagne électorale en cours pour l’élection présidentielle du 25 février 2024. Dans un communiqué, ces parlementaires ont aussi condamné l’arrestation de leurs collègues députés et comptent saisir les 7 sages dans les meilleurs délais.

« Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi condamne fermement l’arrestation de trois de nos collègues députés et beaucoup d’autres citoyens. Depuis le démarrage de la campagne, nous constatons que des militants de partis et de coalitions de parti en lice pour l’élection présidentielle du 25 février 2024 font l’objet d’arrestations arbitraires et illégales, notamment ceux de la coalition Diomaye Président et du Président Aliou Mamadou DIA du PUR.

En tant que représentants du peuple, les Honorables députés Cheikh Aliou BEYE, Abass FALL et Guy Marius SAGNA bénéficient d’une immunité parlementaire garantie par la Constitution qui dans son article 61 alinéa 2 dispose : « Aucun membre de l’Assemblée nationale ne peut, pendant la durée des sessions, être poursuivi ou arrêté, en matière criminelle ou correctionnelle, qu’avec l’autorisation de l’Assemblée nationale ».

La loi constitutionnelle n°4/2024 qui sert de prétexte à cette nouvelle dérive autoritaire a été frauduleusement adoptée le o5 février 2024 après la « profanation » de l’hémicycle par des éléments de sécurité arborant des tenues de la Gendarmerie nationale pour évacuer manu militari et brutaliser les députés de l’opposition avant de les séquestrer.

Cette loi scélérate qui essaye vainement de prolonger le mandat du Président de la République en violation flagrante des dispositions de l’article 27 de la constitution qui fixe la durée du mandat.

Son inconstitutionnalité est communément admise parce qu’elle touche au domaine non révisable de la Constitution verrouillé par l’article 103 de la Constitution. En outre, la loi votée n’est pas encore entrée en vigueur puisque le délai de promulgation est de six jours francs après son adoption définitive.

Nous comptons saisir le Conseil Constitutionnel dans les meilleurs délais. Nous sommes convaincus que les Juges constitutionnels prononceront l’inconstitutionnalité de cette loi démocraticie.

Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi exige la libération immédiate de tous les citoyens arrêtés dans le cadre des activités de la campagne électorale en cours. Ils ont tous le droit de battre campagne conformément à l’article LO.129 et suivants du Code électoral.

Nous restons vigilants quant à l’évolution de la situation et restons fermement engagés à défendre les principes de la démocratie et de l’état de droit. »

Vive la République !

Vive le Peuple sénégalais !

Fait à Dakar, le o7 février 2024

 Groupe DMedia, Cité Mourtalla, VDN, Dakar-Senegal

 sentvtelevision@gmail.com

 +221 77 141 34 47

Télécharger l'application

    

Catégories

Nos émissions