SenTv

Floride (USA) : un Sénégalais détenu dans un centre de détention meurt…

international 22 Mar 2024

Un migrant sénégalais détenu dans un centre de détention de la Nouvelle-Orléans par la police de l’ICE est décédé dans des conditions troubles. Une autopsie est en cours pour déterminer la cause officielle du décès.

Le “Modou-Modou” Ousmane Ba, 33 ans, citoyen sénégalais, détenu par l’ICE (Immigration and Customs Enforcement) des États-Unis est décédé à l’hôpital CHRISTUS St. Frances Cabrini d’Alexandria, en Louisiane, le 23 février. Le jeune sénégalais est entré aux États-Unis à Lukeville, en Arizona ou à proximité, sans inspection, admission ou libération conditionnelle par un agent d’immigration le 31 août 2023. La patrouille frontalière américaine lui a signifié un avis et un ordre d’expédition accélérée. L’expulsion lui impose une interdiction de territoire en tant que non-citoyen non en possession d’un document valide requis pour l’entrée.

Le 4 septembre 2023, la patrouille frontalière américaine a transféré Ba à la garde des opérations d’application et de renvoi (ERO) de la Nouvelle-Orléans. Il a été détenu au centre correctionnel de Winn à Winnfield, où il a poursuivi sa procédure d’immigration. Ba était hospitalisé à Alexandrie depuis le 30 janvier 2024.

Un mois après son décès, ni les autorités sénégalaise, ni les autorités américaines n’ont apporté des éclaircissements sur le décès du Sénégalais. Mais l’ICE se lave à grande eau.

“Conformément aux protocoles de l’ICE, les éléments appropriés ont été informés du décès, notamment le Bureau de l’inspecteur général du Département de la sécurité intérieure (DHS) et le Bureau de la responsabilité professionnelle de l’ICE”, explique-t-on.

De plus, l’ICE a informé le consulat du Sénégal à New York du décès de Ba. Le personnel de l’ERO Nouvelle-Orléans a informé le plus proche parent. L’ICE reste déterminé à garantir que toutes les personnes sous sa garde résident dans des environnements sûrs, sécurisés et humains. Une prise en charge médicale complète est assurée dès l’arrivée des individus et tout au long de leur séjour.

Toutes les personnes détenues par l’ICE bénéficient d’un examen médical, dentaire et de santé mentale dans les 12 heures suivant leur arrivée dans chaque centre de détention, d’une évaluation de santé complète dans les 14 jours suivant leur entrée en détention par l’ICE ou leur arrivée dans un établissement, ainsi que d’un accès à des rendez-vous médicaux et à un accès 24 heures sur 24. soin d’urgence.

À aucun moment pendant sa détention, un non-citoyen détenu ne se voit refuser des soins d’urgence. Suite à un rapport officiel faisant état du décès d’un non-citoyen détenu, l’ERO adresse des notifications officielles au Congrès, aux parties prenantes des organisations non gouvernementales et aux médias et publie un communiqué de presse contenant les détails pertinents sur le site Web public dans les deux jours ouvrables, conformément à la politique de l’agence.

De plus, les exigences du Congrès décrites dans le projet de loi de crédits du DHS (2018) exigent que l’ICE rende publics tous les rapports concernant un décès en détention dans un délai de 90 jours.

 Groupe DMedia, Cité Mourtalla, VDN, Dakar-Senegal

 sentvtelevision@gmail.com

 +221 77 141 34 47

Télécharger l'application

    

Catégories

Nos émissions