SenTv

Warigate : l’affaire est loin d’être close

societe 08 Feb 2024

Rebondissement dans le différend opposant Kabirou Mbodj à ses ex-associés

Programmée pour être jugée hier, mercredi, 7 février 2024, devant la Cour d’appel de Dakar, l’affaire qui oppose Kabirou Mbodji à ses ex-associés Malick Fall, Seyni et Cheikh Tagué a été renvoyée sine die. Ainsi, ce dossier qui devait passer en audience spéciale a été renvoyée à cause de la grève des greffiers alors que toutes les parties étaient présentes excepté le patron de Wari. Qui d’ailleurs a été représenté par ses avocats.

Kabirou Mbodji, il faut le rappeler, a été attrait en justice par ses ex-collaborateurs pour des faits d’augmentation de capital. Mais, il a été condamné en première instance par le tribunal correctionnel de Dakar le 24 novembre 2021 à 2 ans de prison dont 6 mois ferme, après disqualification des faits en abus de biens sociaux.

Pour ce qui est de la condamnation pécuniaire, il devait payer la somme de 5 milliards F CFA à ses ex-collaborateurs. Ces parties civiles lui imputaient d’avoir falsifié les états financiers et d’avoir volontairement caché le capital de 2012, après avoir orchestré des manœuvres frauduleuses dans le but de les déposséder et les appauvrir.

Selon eux, ils détenaient 39% du capital de Wari quand il a été créé en 2008. C’est ainsi qu’il avait, en 2013, augmenté le capital en le multipliant par 10, d’après eux toujours. Ce qui fait que de 39%, ils se sont retrouvés avec un peu plus de 3%. Ils estiment ainsi que c’est après cela que Kabirou Mbodji s’est auto-octroyé 8% du chiffre d’affaire soit 5.000.000 F Cfa. À cet effet, les plaignants disent avoir subi un préjudice de 22 milliards F Cfa. Ladite somme d’après eux est repartie comme suit : (Wari 16 milliards F Cfa et Interactive 6 milliards F Cfa).

 Groupe DMedia, Cité Mourtalla, VDN, Dakar-Senegal

 sentvtelevision@gmail.com

 +221 77 141 34 47

Télécharger l'application

    

Catégories

Nos émissions